Laurent ROSSEZ, président de Novabuild

« Et si nous devions tout recommencer depuis le début… ? »

Vendée  | 05/12/2016

Laurent Rossez, président de Novabuild

Voilà une question qui bouscule mais que j’ai néanmoins envie de vous poser à tous au moment où, malgré les signes de reprise encourageants, des questions de fond persistent sur nos métiers qui n’ont jamais été autant questionnés par les transitions liées au digital, à l’énergie, l’environnement et aux nouveaux usages…

 

Et si nous pouvions tout recommencer à zéro?

Oui, si nous pouvions tout recommencer à zéro, quelles seraient nos orientations stratégiques, quels seraient les profils et compétences recrutés, l’organisation de nos espaces de travail, le temps consacré à la prospective, les moyens réservés à la création de valeurs différenciantes, la place allouée à collaborer avec l’extérieur ?

Cette question pourrait paraître incongrue, pour autant si nous prenons du recul vis-à-vis des challenges considérables que nos professions ont face à elles s’agissant notamment : d’impact sur le biotope, d’économie des ressources foncières, de prélèvement des matières premières non renouvelables, de diminution des consommations d’énergie & d’eau, de limitation des déchets…

Il semble alors évident que, libérés du poids de nos organisations actuelles, nous ferions les choses différemment.

 

Et si nous adoptions l’esprit « startup » ?

Il n’est pas question ici d’abandonner les fondamentaux de chacune de nos entreprises ou organismes, mais tout en gardant ce qui en a fait leurs forces, d’y adjoindre un "esprit startup" capable d’irriguer nos organisations.

Face aux enjeux de nos métiers, il s’agit de bousculer les schémas anciens, tout en continuant à faire perdurer les modèles économiques, pour gagner : en agilité, en facilité à expérimenter en mode lucide, en capacité à nouer des partenariats opportunistes pour progresser ensemble.

C’est à ce prix, dans un cadre riche de sens et de valeur, que nous saurons attirer et garder dans le BTP, les talents - parmi les jeunes générations « digitales natives » - qui ont besoin d’encadrement expérimenté tout comme nous avons besoin d’elles dans la nouvelle économie vers laquelle nous avons plongé.

 

Sachons décloisonner et rendre nos équipes actrices de nos organisations

Dans cet esprit, sachons décloisonner et rendre nos équipes actrices de la transformation des organisations. Cela est indispensable à l’éclosion d’une culture de l’innovation et de l’intelligence collective. De là naîtront nos  nouvelles offres de valeur différenciantes inscrites dans les puissants vents porteurs de l’éco-construction sous tous ses aspects.

Sachons aussi renforcer l’épanouissement au travail et favoriser la culture entrepreneuriale capable de créer des "excroissances" susceptibles d’apporter la transversalité et les réponses aux enjeux. Ceux-ci exigent en effet de s’extraire des modes de travail en silos et de croiser très en amont les expertises des équipes de plus en plus pluridisciplinaires.

 

L'effervescence innovante vers la Ville Positive

J'avais parlé de la « Construction Positive » lors de la dernière assemblée générale de Novabuild. Il me semble que cette notion doit s’élargir, tellement les enjeux sont de plus en plus transverses et liés aux uns et aux autres.

L’interconnexion grandissante des bâtiments ou ilots entre eux, l’importance croissante des croisements de flux et de réseaux nécessitent une hauteur de vue collective et transverse plus grande encore. De même il nous faut passer d’une posture de maîtres d’ouvrages & d’œuvre, de constructeurs, à une position nettement plus empathique et collectivement partagée de maîtres d’usages.

C’est dans ces conditions d’effervescence innovante, dans ces zones de frottements bénéfiques entre tous les acteurs et utilisateurs des projets de construction qu’émergeront les conditions de la Ville Positive à la fois pour l’homme, l’environnement et l’économie.

 

S'inspirer des innovations positives des autres secteurs

Le rôle crucial de NOVABUILD est de favoriser les conditions de l'émergence de l'innovation, au bon moment et au service de tous.

Pour cela nous allons encore en 2017 vous amenez à regarder les autres secteurs, les secteurs connexes qui ont leurs étagères remplies d’innovations positives transposables au BTP. Cet élargissement du champ culturel de nos entreprises en s’inspirant des autres est le gage du progrès et de l’émergence des idées. Et tout l’enjeu est ensuite « leur mise en processus et sur le marché » pour qu’elles soient en mesure de créer de la valeur pour l'entreprise.

C'est typiquement l'accompagnement opéré par NOVABUILD au HUB de l’innovation ARTIBAT pour les Startups invitées sur le salon. Une des clés de nos réussites partagées passe vraisemblablement par le développement de cet esprit startup associé aux conseils et relais éprouvés de NOVABUILD au service des initiatives qui feront passer de la Construction Positive à la Ville Positive pour massifier.

 

« The only way to do it, is to do it » , osons !

Alors, en 2017 qui pointe au bout de la ligne droite de décembre : osons !

Osons prendre des risques, prototyper nos services, nos méthodes, nos concepts. Osons écouter les tendances de fond de la société pour orienter nos offres. Osons associer ou recruter des profils hybrides et variés pour co-créer : mécaniciens, digital manager, designer industriels, maquettistes, géographes, sociologues,… "Osons à nouveau NOVABUILD" pour sortir de nos schémas classiques, pour s’aérer l’esprit et inspirer nos différences collectives qui feront notre force demain !