Bruno Hug de Larauze

"Rester dans la course mondiale"

Pays de la Loire  | 24/11/2014

Bruno Hug de Larauze, président de la CCI Pays de la Loire (©ymla44)

La Troisième révolution industrielle et agricole : « Rester dans la course mondiale »
par Bruno Hug de Larauze, président de la CCI Pays de la Loire



En dépit de difficultés économiques dans les pays industrialisés, ce n’est pas tant une crise de confiance que nous vivons mais bien plus une mutation profonde qui questionne nos organisations et notre modèle de croissance pour demain. Parties du constat que nos territoires foisonnent d’initiatives, de forces vives et qu’un changement était à portée de main à condition de l’impulser collectivement, les chambres consulaires ont pris à bras le corps l’accompagnement des entreprises en lançant la Troisième Révolution Industrielle et Agricole en Pays de la Loire.

Inspirée des travaux de prospectivistes dont Jeremy Rifkin, Edgar Morin et Alvin Toffler, cette démarche est capitale pour rester dans la course mondiale. Nous devons diminuer par 4 nos émissions de gaz à effet de serre d’ici 2050 et ce défi doit être abordé comme une opportunité et non comme une contrainte. La problématique est mondiale mais les actions sont locales et ne se feront pas sans la mobilisation générale des entreprises et du monde agricole, notamment dans notre région.

Notre objectif est d’inscrire l’économie des Pays de la Loire comme un fer de lance de la 3e révolution autour de 3 priorités : mobiliser les entreprises pour répondre aux enjeux de transition énergétique, écologique et numérique ; tracer une vision à long terme pour orienter les efforts de compétitivité et d’innovation vers une croissance nouvelle soutenable et porteuse d’emplois ; s’engager concrètement dans cette refondation de l’économie en lançant à court terme des dispositifs innovants vers la TRIA.

Nous ambitionnons ainsi d’ici 2020 de placer les Pays de la Loire parmi les 3 premières régions productrices d’énergies renouvelables, et d’accompagner plus de 30 000 entreprises dans leurs mutations afin de devenir des références dans ce nouveau contexte. Plus de 100 projets sont déjà amorcés par les réseaux consulaires et chaque entreprise peut intégrer et amplifier cette démarche. Rejoignez-nous !

Géolocalisation